L’Elan récidive !

Chalon enchaîne une 3ème victoire de rang face à l’ASVEL 99 à 96 après prolongation. Et pour la 3ème fois de suite, c’est un scénario complètement fou qui s’est déroulé ce soir dans un Colisée chauffé à blanc !

 

D’abord dominé par une équipe de l’ASVEL adroite à longue distance (6 sur 9 derrière l’arc à la fin du premier quart, avec un sans faute du jeune meneur Théo Malédon) et intenable dans les duels, les visiteurs remportait dans être trop inquiétés le premier quart 33 à 16.  On ne donnait alors par cher de la peau des rouges et blancs.

 

Revenant tout d’abord à 11 points à la pause, Chalon était régulièrement repoussé à 13 ou 15 longueurs. Mais cette équipe n’a pas lâché… Loin de se décourager, et répétant le scénario fou du Mans et de Boulazac, Chalon arrivait enfin à s’installer sous la barre des 10 points dans les 5 dernières minutes de la partie, puis à 3 petites longueurs à l’entame du “money time”.

 

Probablement émoussés par leurs joutes européennes, l’Elan porté par un Colisée survolté, se battait encore et toujours, faisant preuve d’une agressivité qui allait pousser Adrian Payne à commettre une énorme faute antisportive (limite disqualifiante) sur Armand qui filait en contre attaque.

 

Menés alors de 5 points, le vengeur masqué chalonnais mettait ses 2 lancers sans trembler… La dernière possession était pour Chalon pour la balle d’égalisation. Sean manquait cette fois la cible, mais Mike Gelabale suivait bien au rebond et marquait le 3 points assassin à 2 secondes de la fin sur un step-back de haut niveau. 87 – 87 : Prolongation.

 

 

 

La dynamique avait changé, et pour la première fois, l’Elan passait devant au score dans la prolongation.

 

 

 

Dans un final haletant, l’Elan faisait un premier break de 3 points… Le Colisée explosait sur un dunk de Roberts sur Payne (avec la faute). Armand arrivait à se faufiler dans la défense de l’ASVEL…

 

Chalon aurait pu “tuer” le match, mais avec la fatigue et la haute intensité du match, l’Elan perdait quelques balles et laissait quelques lancers francs laissés en route, l’ASVEL était toujours en vie et reprenait même la tête d’un point 94 93 à 1min34 de la fin, grâce à Maledon, animal à sang froid sur le ligne de réparation. 

 

Mais Chalon conservait son intensité et son investissement, Hesson claquait le dunk pour repasser devant à 30 secondes de la fin… Livio Jean-Charles sortait Armand  (5ème faute) mais manquait ses deux lancers. Sur la possession suivante Roberts mettait les 2 siens. L’ASVEL prenait 2 derniers shoots sur la dernière possession pour égaliser à 3 points… manqués… Jeu, set et match Elan Chalon qui réalise son 3ème hold-up en 10 jours !

 

Réussir 3 fois à retourner la vapeur, ce n’est plus de la chance. Cette équipe a montré des ressources et un coeur énorme. Cela s’appelle un choc psychologique réussi… Quel changement et quel plaisir de retrouver un groupe qui mouille le maillot. Les leaders hier moribonds, Robinson le premier, ont repris des couleurs. Sean Armand apporte énormément à cette équipe et la méthode Espinosa fonctionne. Le Colisée ne s’est pas trompé en célébrant ses joueurs et en scandant des “Julien, Julien” bien mérités. 

 

L’Elan remonte ce soir ex-aequo à la 10ème place, avec 2 victoires d’avance sur le premier relégable et à 2 victoires des playoffs. Une position inespérée fin janvier, comme quoi les choses vont vite dans ce championnat.

Laisser un commentaire