Les braqueurs !

Moribonds après une première mi-temps perdue 46 à 29, menés un peu plus tard de 20 points dans le 3ème quart temps (53 – 33) et de 14 points dans les 10 dernières minutes, l’Elan Chalon réalise un deuxième hold-up en 2 matchs à Boulazac : une victoire à 2 secondes de la fin sur un shoot à 3 points signé par ce diable de Sean Armand… Comme la semaine dernière face au Mans !

 

Les rouges et blancs ont encore eu du mal à entrer dans le match et contenir Frank Hassel (8 points, 11 d’évaluation en 4 minutes 30).  Mais comme la semaine passée, Chalon y a cru jusqu’au bout, un mental d’acier, une grinta insufflée par Julien Espinosa (toujours aussi actif sur le banc) et des joueurs qui mouillent le maillot pour ne jamais rien lâcher. 

 

Les 2 équipes ce soir on eu des trajectoires opposées. Chalon n’a pas abdiqué, a su serrer sa défense et semer le doute dans la tête des locaux dans le dernières minutes de jeu : pour preuve 25 points encaissés par les chalonnais en 10 minutes de jeu, puis 21 dans les 10 suivantes, enfin 15 puis 9…  Et avec une adresse qui revenait au meilleur moment à longue distance, l’Elan a terminé en boulet inscrivant 26 points dans le dernier quart temps, juste ce qu’il faut pour réaliser un nouvel hold-up.

 

Ce soir, au delà du mental, c’est aussi une victoire d’équipe, avec une marque et un temps de jeu réparti  : 5 joueurs à plus de 9 points, 9 joueurs entre 14 et 33 minutes de jeu, et des cadres qui pointent le bout de leur nez au meilleur moment. Certainement “la patte” Julien Espinosa qui a responsabilité ses joueurs. 

 

 

Boulazac a eu les munitions pour creuser un écart définitif dans le money time, mais trop fébriles, ils n’ont pas su mettre à profit 4 possessions pour dépasser les 4 points d’avance. Le basket, on le sait, est un sport où la confiance tient un rôle importantissime, et c’est Robinson qui a décoché la première flèche à longue distance à 30 secondes de la fin pour égaliser… Suivi ensuite par Sean Armand qui scellait le match sur un nouveau buzzer beater.

 

 

 

 

Le game winner de Sean

 

Alors oui, cela fait 2 victoires à l’arrachée, mais ce sont 2 victoires ô combien importantes dans l’objectif du maintien, face ce soir à un adversaire direct pour rester dans l’élite. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Chalon est la seule équipe du bas de tableau  à avoir gagné ce soir. En effet, Le Portel, Gravelines, Roanne, Orléans, Châlons-Reims, Pau-Orthez et donc Boulazac ont perdu.

 

Avec ce succès, Chalon pointe à la 14ème place, avec 2 victoires d’avance sur le premier relégable. 

 

Prochain match la semaine prochaine face à l’ogre lyonnais : l’ASVEL se déplacera au Colisée.

 

Cerise sur le gâteau l’équipe de France féminine décroche son billet pour les JO de Tokyo. Une belle soirée basket !

 

Laisser un commentaire