Chalon après prolongation !

L’Elan Chalon s’impose après prolongation face à Cholet 84 à 79.

 

Après un premier quart temps qu’on oubliera très vite tellement c’était moche (12 – 21), les rouges et blancs faisaient leur retard dans les 10 minutes suivantes sans convaincre. 8 balles perdues, le rebond qui n’était pas verrouillé, un 1/7 à 3 points et la tête de mauvais jours pour plusieurs cadres de l’équipe, on attendait une réaction après le retour des vestiaires : 30 – 30 à la mi-temps.

 

Mais cela n’en prenait pas le chemin… Sean Armand n’était que l’ombre de lui-même, probablement frustré par une prestation loin de ses standards (-4 d’évaluation au final), le cousin d’Hesson était sur le terrain, les ballons perdus s’enchainent. Cholet n’en demandait pas tant et prend 6 longueurs d’avance, Chalon limite la casse par Menco et Sim…

 

Dans le dernier quart, portés par un Garret Sim stratosphérique (26 points 4 passes 4 rebonds 31 d’évaluation) et un Meiers flamboyant (20 points 7 rebonds 24 d’évaluation), Chalon prenait quelques points d’avance dans le money time. Quelques mauvais choix en attaque plus tard, Cholet recollait dans les dernières secondes 70 – 70. Tout était à refaire pour les locaux.

 

Heureusement, le duo Sim / Meiers poursuivait en prolongation sa prestation de haut vol : shoot à longue distance et pénétrations pour Sim, travail dos au panier et jeu de pick and roll pour le letton avec Crawford à la passe  (13 passes ce soir). +10 pour Chalon dans la dernière minute, la victoire était à portée de main.

 

Cholet se battra jusqu’au bout, revenant grâce à un regain d’adresse à longue distance, mais il était trop tard. Victoire 84 – 79 pour Chalon. 

 

Maintenant le plus dur arrive pour Chalon : enchaîner une série de victoire pour s’éloigner rapidement de la zone rouge, avant pourquoi pas ensuite viser plus haut.

 

Meiers est définitivement le pivot qu’il manquait à cette équipe. Malheureusement, avec la blessure d’Ousmane Camara, il aura besoin de soutien dans la raquette.

 

Les stats :

Laisser un commentaire