Un Rocher un peu trop haut !

Tout était parfait ou presque ce soir pour l’accueil du leader Monaco : un match à guichet fermé, un tifo géant réalisé par Elan Passion, un ambiance de fête en ce dernier jour de Carnaval, un bon début de match ponctué par un dunk monstrueux de Moustapha Fall qui faisait chavirer de bonheur la salle (12-10 pour Chalon).

Malheureusement, une deuxième faute rapide du géant rouge et blanc aura été le premier grain de sable dans la machine chalonnaise. Face à l’armada monégasque, dont la profondeur de banc n’a pas d’équivalent, nos chalonnais étaient en difficulté face à la densité physique et l’intensité défensive de leur adversaire.

Difficile de trouver des shoots ouverts ce soir, et les quelques coups de sifflets des hommes en noir étaient loin d’être favorables aux locaux. Avec 10 points de retard en début de 2ème quart, Chalon tentera de renverser la vapeur tout au long de la partie, en vain.

Qu’aura-t-il manquer ce soir ? Une meilleure adresse aux lancers francs (30/46), mais aussi à longue distance (2/16) loin des standards chalonnais, moins de balles perdues (19). Pour battre Monaco, il faut un 5 majeur à 100% et un banc qui répond présent. Si John Roberson (21 points merilleur marqueur, 4 passes, 11 fautes provoquées) et Moustapha Fall (13 points, 16 rebonds, 2 passes, 1 contre) auront tenu leur rang, Cameron Clark (0 d’évaluation) et Lance Harris (-3 d’évaluation) n’ont pas eu leur rendement habituel. A noter encore ce soir la très belle copie d’Axel Bouteille qui confirme de match en match son potentiel (11 points 6 rebonds 16 d’évaluation), tout comme Abdoulaye Loum qui aura apporté toute son envie et son énergie sur le terrain (8 point 5 rebonds en 16 minutes).

Chalon cède sa place de 2ème à Pau, avant d’enchaîner d’autres grosses écuries : Nanterre, ASVEL, Strasbourg se profilent à l’horizon. Mais auparavant, il y à un quart de finale deFIBA Europe Cup à prendre face au Cibona Zagreb, et c’est déjà pour mercredi.