Forum

Fil d’Ariane du forum – Vous êtes ici :ForumL'Elan Chalon et la Jeep EliteBourg
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Bourg

Je suis très très inquiet... le problème semble insoluble, nos faiblesses sont criardes à tous les postes. L’équipe est faible, mal construite, le coach est dépassé. Le public lâche, les joueurs démissionnent les uns après les autres .... on peut même pas dire qu’il y a le feu, c’est déjà trop tard . Hervé devrait démissionner de suite s’il a un peu d’estime pour le club. On va tout droit en proB je ne vois pas comment on pourrait éviter la chute . L’année où Wolters nous a sauvés on savait où était le mal : à la mène. Cette année c’est à tous les niveaux qu’on est a la rue... mon dieu quelle tristesse de couler comme ça ...

L'urgence c'est de trouver un nouveau coach. Qui est sur le marché ?

Le public a lâché les joueurs... Alors que ce n'est pas eux les responsables. La preuve : on a déjà changé 2 joueurs et on est toujours nul

Rappelez JD CHOULET svp !!!!!!!

Citation de SP le 30 novembre 2019, 23:30

Rappelez JD CHOULET svp !!!!!!!

Faire revenir les anciens ? Pour le moment on a plutôt la preuve que cela ne fonctionne  pas très  bien. Je dis ça, je dis rien...

Roanne et Orléans ont perdu aussi ce soir à domicile.

Pas de fond de jeu. Les joueurs sont perdu sur le terrain. On s'obstine à 3 pts alors que rien ne rentre à part Justin à la fin et qui se sent pousser des ailes à au moins 12 mètres et qui loupe. Il faut arrêté de se voiler la face Mr Juillot. C est pas " le coach qui n'arrive pas à faire jouer les joueurs ensemble" c'est juste qu'il n'est plus à la page c'est tout. Ou sont les systèmes de jeu.Sur 5 attaques on annonce un seul système. C'est une attaque=1 système. Il faut clairement changer le coach.Je vous jure que si on me demandait d'aller jusqu'à Roanne pour supplier JDC de revenir je le ferai.Qu'est ce qu elle me manque ça grande gueule.....

Jean Denis revient stp!!!!😢😢😢

Revue de Presse : article du Progrès

 

La JL Bourg donne la leçon à l’Élan Chalon

En tête du début à la fin, Zachery Peacock et ses partenaires ont conquis un deuxième succès à l’extérieur cette semaine, après celui à Limoges. Ils se sont montrés bien plus adroits que Chalon.

En 2017, l’Élan Chalon célébrait son deuxième titre de champion de France, en même temps que la JL Bourg retrouvait l’Élite. Deux ans et quelques mois ont passé et il y a toujours un monde d’écart entre les deux clubs mais, cette fois, à l’avantage des Bressans.Hier, sur le parquet du Colisée, ils n’ont pas été menés une seule seconde par leur hôte, qui se bat pour ne pas terminer à l’une des trois dernières places. C’est peu de dire que le début de match de l’Élan Chalon a été compliqué. Comme face à Cholet plus tôt dans la semaine, les Chalonnais étaient rapidement menés (8-17, 6e ).

Dominé au rebond (16-6 après 10 minutes de jeu), moins agressif que la JL Bourg, l’Élan était sanctionné au score (11-25, 9e ) et aussi par les coups de sifflet, une constante quand une équipe manque d’intensité.

Ousmane Camara, très en vue mardi (14 points, 11 rebonds), ratait deux lay-ups facile, qui le sortaient rapidement de son match (0/5 à la mi-temps). Mais Chalon n’était pas mort au bout du premier quart (16-25).

Un baroud d’honneur inutile de Justin Robinson

Le rapproché était même de plus en plus net deux minutes plus tard, après un alley-oop Robinson/Ca (21-25, 12e ). Ca profitait d’ailleurs à fond de l’absence de Roberts pour se mettre en valeur (8 points, 7 d’évaluation à la pause).

Et si le coup de rein se prolongeait, comme face à Cholet ? Eh bien non. La Bourg trouvait du jeu rapide, l’Élan continuait à rater des tirs tout cuits à l’intérieur (3/14 après 20 minutes), et la tendance était nettement en faveur des Bressans à la pause (29-43).

La reprise était du même tonneau. Chalon continuait à rater des lay-ups, des tirs ouverts à trois points… Tout ce que réussissaient les hommes de Savo Vucevic (39-57, 26e ).

Et puis, les Chalonnais, façon pansement du capitaine Haddock, s’accrochaient. Ne lâchaient pas. L’Élan ciblait le jeu intérieur (trois fautes pour Carmichael), Camara trouvait de la réussite, Gelabale aussi… La balle tournait. Il y a du partage. Et le Colisée validait le 10-0 des siens d’un rugissement dont il a le secret (49-57, 30e ).

Mais l’Élan éteignait la lumière. La rallumait près de quatre minutes plus tard. Et le match était plié (49-70 et un 13-0, 34e ).

Malgré un ultime baroud d’honneur d’un Robinson qui évacuait sa frustration de trois flèches lointaines (60-72, 37e ), l’issue était irrémédiable pour l’élan Chalon, à savoir une neuvième défaite de la saison.

Quant aux Bressans, ils ont vécu une belle semaine sur la route, en ramenant un succès à Limoges, avant de récidiver en Saône-et-Loire. Mardi, c’est la Chorale de Roanne qui se présentera à Ekinox pour un nouveau derby.

Réactions

Philippe Hervé, entraîneur de l’Élan Chalon

« On ne peut pas jouer à ce niveau-là avec un tel niveau de réussite. On shoote à 25 % en première mi-temps, à 3/14 dans la raquette… Derrière, l’impact dans les têtes est terrible. Le mal est fait. Parce que, défensivement, mis à part les cinq premières minutes, on est dans ce qu’on voulait faire. Ousmane (Camara) et Myles (Hesson) ont pris les mêmes tirs que mardi, mais ils ne sont pas tombés dedans. Du coup, il y a de la frustration, de la perte de lucidité… Tout le monde attendait autre chose. Donc, il faut se remobiliser, se révolter, encore une fois. »

Mickaël Gelabale, capitaine de l’Élan Chalon

« C’est compliqué de tenir tête à Bourg quand seulement deux joueurs dépassent les 10 d’évaluation chez nous. Il n’y a pas qu’en scorant qu’on peut produire de l’éval. Il faut que tout le monde s’y mette, qu’on passe en mode guerrier. Il faut qu’on arrive à tirer le maximum de nos joueurs. Le match ? On a eu des hauts et des bas, mais on est globalement passé à travers. »

Savo Vucevic, entraîneur de la JL Bourg

« On a bien défendu pendant 40 minutes, en suivant très bien notre plan de jeu. En début de match, on rentre des shoots importants pour nous mettre dans le rythme. On a connu un peu de relâchement, des fois un peu de précipitation… Mais ce sont des détails sur l’ensemble du match. Bien sûr que je pensais que Chalon pouvait revenir. Dans le troisième quart, on jouait un peu à l’envers. Mais on a su recreuser l’écart pour ne pas se mettre en danger. »

 


 

 

 

 

On y va doucement mais sûrement. Concernant le résumé de la page d'accueil je suis 100% d'accord avec celui-ci. Sauf sur un point. PH nous a fait monter et va nous faire descendre oui !  Mais il faut lui associer D Juillot. Qui a oeuvre en coulisse pour faire revenir son pote.  Qui était aux Assedic, et qui n'était plus désiré par aucun club. Et bien sûr la seule année ou il ne fallait pas le faire.

Il a clairement confondu l'affect et le professionnalisme .

Pour le reste, Le match je préfère m'abstenir car je risque de déraper ! 🙁

GAGNE

Oui j'étais sûr du discours présidentiel et de PH : "On ne peut pas gagner avec cette adresse"

Une évidence, mais il faut aller plus loin sur la manière:

  1. Nos prises à 2 qui systématiquement donne des positions ouvertes à l'opposé  (voir vidéo)
  2. Robinson qui se retrouve à défendre sur des grands dans la raquette (voir vidéo)
  3. Une incapacité désespérante de développer un jeu d'attaque sur jeu placé
  4. Un pivot qui monte très haut sur le meneur de jeu et qui laisse un trou béant dans la raquette
  5. Aucun joueur  sur nos tirs à 3pts pour lutter et obtenir un RO
  6. Aucun repli défensif 1 seul chalonnais contre 4 de Bourg (voir vidéo)
  7. Un seul intérieur chalonnais à lutter dans la peinture contre 2 ou 3 joueurs adverses
  8. Des joueurs totalement dépassés physiquement et techniquement dont certains théoriquement devaient améliorer notre jeu
  9. Un coach qui n'arrête pas de s'en prendre et de pleurnicher contre les arbitres au lieu de garder son calme et d'essayer d'autres choses
  10. Un coach qui laisse sur le parquet des joueurs complètement à la rue et laisser les jeunes sur le banc
  11. Un coach qui explose et sort Ca (seul joueur à son avantage hier) sur une balle perdue et remettre Camara qui hier soir n'était pas dans le coup
  12. Ne pas lancer Niasse,Dousso-Yovo, Besson pour remplacer par séquences des joueurs dépassés.

 

Hier soir, l'équipe a touchée le fond. Il n'y a plus rien à attendre dans cette configuration. Malheureusement certains s'accrochent à leur poste, d'autres ne veulent pas voir la réalité et distillent des histoires totalement ubuesques et limites indécentes tant elles sont déconnectées de la situation.

Attendre la fin décembre pour soit disant modifier "certaines anomalies" est une erreur majeure et va nous conduire tout droit en PrB.

Nous autres supporters, spectateurs et inconditionnels de l'Elan depuis la nuit des temps ne pouvons que constater cette chienlit et espérer que certains vont enfin se réveiller et prendre avant qu'il soit trop tard, les décisions indispensables pour tenter de sauver se qu'il peut encore l'être.

pour prendre les decisions qui s'impose i l faut arreter le copinage.Et il faut aussi que le public et surtout les supporters montre leurs mécontentement.

Il faudrait qu'au prochain match à la présentation de l'équipe le public reste assis et un petite banderolle  hervé démission serai la bienvenue .

La banderolle de la part du public car apparemment élan passion est muselé par DJ.

 

Le public n'est pas "organisé" et assez âgé. Elan passion ne bougera pas, malheureusement. Rien à attendre sur ce plan là, quelques sifflets comme hier ? Individuellement, on peut écrire au club pour exprimer notre mécontentement, moi j'ai demandé qu'on me rembourse mes abonnements ! Mais à mon avis, ils s'en foutent... "un supporter, ça supporte et ça ferme sa gueule".